L-J-M

Contes, Légendes, Traditions, Féerie,Ecriture, Graphisme
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Naissances des instruments de musique

Aller en bas 
AuteurMessage
Lilas
Elfe du Jardin
Lilas

Nombre de messages : 742
Localisation : Provence
Date d'inscription : 26/02/2005

Naissances des instruments de musique Empty
MessageSujet: Naissances des instruments de musique   Naissances des instruments de musique EmptyMer 28 Sep - 23:24

Vous aimez la musique, Mais connaicez-vous leur histoire ?

Alors voici quelque une!!!!!! fe


La musique, instruments traditionnels et instruments électroniques; la photographie, de Niepce à la photos magnétique; le cinéma et le dessin animé.

Instruments



il n'est guère possible de retrouver l'origine de la pluplart des instruments de musique, souvent fruit d'une longue évolution et de traditions plongeant loin leurs racines dans l'histoire de l'humanité.

Les recherches effectuées pour les perfectionner et en mulitiplier les possilibilité sonores placent en revanche les lutiers et les facteurs d'intruments au rang des plus grands inventeurs.


Piano (1710)


Naissances des instruments de musique Cristofori


L'ancêtre du piano (instrument à cordes frappées) est l'échiquier, mais l'inventeur du piano est l'Italien Bartolomeo Cristofori, qui en 1698 son premier cembalo a martelletti (clavin à petite marteaux) et, vers 1710, son premier pianoforte dont il subsiste un exemplaire, datant de 1720, au metropolitan Museum de New York.
A ce premier clavier, nombre d'améliorations furent apportées par la suite: G.Silbermann perfectionna le système des marteaux, J. A. Stein inventa les pédales (1789), etc.
Mais c'est le Français Sébastien Erard qui, en inventant en 1822 l'échappement double permettant la répétition de la note, peut être considéré comme le véritable créateur du piano moderne.

La suite au prochain numéro!!!! pl pl pl

_________________
Naissances des instruments de musique Pens%e9e

Une pensée pour toi
Revenir en haut Aller en bas
http://chez-cathy-miam.forumactif.fr
Béa
Rang: Administrateur
Béa

Nombre de messages : 8962
Age : 55
Localisation : Provence
Date d'inscription : 22/02/2005

Naissances des instruments de musique Empty
MessageSujet: Re: Naissances des instruments de musique   Naissances des instruments de musique EmptyVen 7 Oct - 9:04

Waouw! la "tronche" du pianoooo!
je ne sais pas quel son il avait, mais en tous cas, de nos jours, le son du Piano reste vraiment merveilleux pour moi!
merci Lilas! c'est super interessant!!!
aurais-tu quelquechose sur le Clavecin? ...siouplè?! zou

_________________
Naissances des instruments de musique Mini_380899boutpasmess
Revenir en haut Aller en bas
http://contesduchene.blogspot.com
Lilas
Elfe du Jardin
Lilas

Nombre de messages : 742
Localisation : Provence
Date d'inscription : 26/02/2005

Naissances des instruments de musique Empty
MessageSujet: Re: Naissances des instruments de musique   Naissances des instruments de musique EmptyVen 7 Oct - 9:21

Oui, oui Béa je te prépare ça pour demain. ki

Gros Bisous Lilas zou zou

_________________
Naissances des instruments de musique Pens%e9e

Une pensée pour toi
Revenir en haut Aller en bas
http://chez-cathy-miam.forumactif.fr
Lilas
Elfe du Jardin
Lilas

Nombre de messages : 742
Localisation : Provence
Date d'inscription : 26/02/2005

Naissances des instruments de musique Empty
MessageSujet: Re: Naissances des instruments de musique   Naissances des instruments de musique EmptySam 8 Oct - 21:50

L'histoire du clavecin


Naissances des instruments de musique 23865_detail_pt



Le clavecin tient une place toute particulière dans l'histoire de la musique.

Cet instrument prestigieux, joué en soliste ou en accompagnement, a inspiré de nombreux compositeurs dans toute l'Europe.

Sa facture n'a cessé d'évoluer pendant trois siècles consécutifs, aussi bien sur le plan technique que dans son aspect décoratif.

Instrument de musique et objet d'art, le clavecin fait partie de notre patrimoine culturel sans être pour autant un instrument du passé : depuis le XXe siècle, interprètes, compositeurs et facteurs lui portent un nouvel intérêt.


Naissances des instruments de musique A23993 Naissances des instruments de musique A15239


Le clavecin apparaît dans les écrits scientifiques et dans l'iconographie dès le milieu du XVe siècle.

Bien que l'instrument le plus ancien actuellement authentifié soit italien (Jérôme de Bologne, 1521), le clavecin pourrait avoir des origines plus lointaines en Bourgogne.

En effet, Henri Arnault de Zwolle, médecin astronome à la cour de Bourgogne, décrit le fonctionnement d'un clavicymbalum dont les caractéristiques sont très proches des premiers clavecins connus. Aucun instrument de cette époque n'a été retrouvé, mais certaines représentations iconographiques pourraient confirmer cette hypothèse.

Le clavecin appartient à la famille des cithares sur table : les cordes sont en effet pincées par un mécanisme perfectionné qui donne à cet instrument sa sonorité très particulière : le sautereau, réglette de bois qui se soulève lorsqu'on appuie sur la touche, permet au plectre (généralement en plume d'oiseau), fixé sur une languette pivotante, de gratter la corde. Au moment où la touche est lâchée, le sautereau retombe, le plectre et la languette basculent en arrière alors qu'un étouffoir vient s'appuyer sur la corde.

Si le mot « clavecin » évoque d'emblée un grand instrument à deux claviers et à la forme élancée, il existe cependant des instruments d'aspect différent, mais qui présentent des similitudes : les épinettes et les virginales.

Plus petits, moins encombrants et moins coûteux que les clavecins, ces instruments sont très répandus dans les intérieurs européens du XVIe au XVIIIe siècle ; ils se différencient essentiellement des clavecins par la disposition de leurs cordes, perpendiculaire ou en oblique par rapport aux touches, par un clavier unique de trois à cinq octaves et un seul jeu.

Le clavecin n'a pas cessé d'évoluer au cours des siècles, avec des particularités propres aux différentes écoles européennes.

La facture Italiennes et Flamand


Naissances des instruments de musique 23793 Naissances des instruments de musique B15718

A l'Italienne


Les premiers clavecins connus datent du début du XVIe siècle et témoignent d'une tradition de facture qui a peu évolué en Italie jusqu'à la fin du XVIIIe siècle. La quarantaine de clavecins italiens antérieurs à 1600 qui nous sont parvenus permettent de définir un type « initial » de facture. Venise a probablement été, à cette époque, le centre de fabrication le plus important d'Italie et nombre de clavecins vénitiens circulent dans d'autres pays. Naples, Bologne, Pesaro semblent avoir été aussi des centres de facture actifs, mais peu d'instruments ont survécu.

Caractérisés par une caisse et une table d'harmonie en cyprès aux éclisses fines, et généralement dotés d'un clavier unique et de deux jeux de huit pieds, les clavecins italiens sont des instruments légers, qui sont protégés par une caisse extérieure richement décorée. Ils doivent leur forme élancée à l'utilisation de cordes de diamètre égal qui sont montées selon la règle dite de la « juste proportion ». Une rose en bois sculpté ou en fines lamelles de parchemin orne la table d'harmonie.

Les facteurs les plus connus se nomment Dominicus Pisaurensis, Giovanni Antonio Baffo, Faby de Bologne ou encore Bartolomeo Cristofori.

Sur le plan musical, l'instrument peut être joué en soliste ou en accompagnement. Des musiciens comme Andrea et Giovanni Gabrieli, Claudio Merulo (au XVIe siècle), Girolamo Frescobaldi, Bernardo Pasquini (au XVIIe siècle), Domenico Scarlatti (au XVIIIe siècle) ont contribué à la richesse de son répertoire.

Naissances des instruments de musique B23449 Naissances des instruments de musique 23713

A la Flamand


L'école flamande peut être considérée comme une des plus importantes pour la facture du clavecin, du début du XVIe jusqu'au XVIIIe siècle. A cette époque, beaucoup de ses clavecins de grand renom sont ravalés en France. Un nom éclipse tous les autres : celui de Ruckers. Regroupée autour de la Guilde de Saint-Luc, cette dynastie domine la facture anversoise et acquiert rapidement une dimension européenne.

Les facteurs flamands construisent des instruments plus lourds que les clavecins italiens, avec une caisse en tilleul ou en peuplier, des éclisses de 12 à 13 mm d'épaisseur, une table d'harmonie en épicéa, et d'un ou deux claviers dont l'étendue sera portée à cinq octaves au milieu du XVIIIe siècle. La règle de la « juste proportion » n'est plus respectée : les cordes, plus grosses, soutiennent mieux le son et sont raccourcies progressivement en descendant dans les graves, ce qui donne un instrument à la courbe moins prononcée.

Parmi les compositeurs, Jan Pieterszoon Sweelinck (1562-1621) a été l'un des premiers à introduire la fugue. Il a enrichi le répertoire de nombreuses fantaisies, toccatas et variations. Dietrich Buxtehude (1637-1707) forma de nombreux élèves et écrivit pour le clavecin des variations, toccatas et suites.

La suite tout de suite.... pl pl

_________________
Naissances des instruments de musique Pens%e9e

Une pensée pour toi
Revenir en haut Aller en bas
http://chez-cathy-miam.forumactif.fr
Lilas
Elfe du Jardin
Lilas

Nombre de messages : 742
Localisation : Provence
Date d'inscription : 26/02/2005

Naissances des instruments de musique Empty
MessageSujet: Re: Naissances des instruments de musique   Naissances des instruments de musique EmptySam 8 Oct - 22:02

La frature à la Française les autres écoles...


Naissances des instruments de musique B25229 Naissances des instruments de musique B23620

A la Française


Comparés aux nombreux instruments flamands conservés, les clavecins français constituent des pièces rares : peu d'instruments antérieurs à 1650 sont parvenus jusqu'à nous.

A partir de la seconde moitié du XVIIe siècle se développe une facture française, synthèse des écoles italienne et flamande. Gilbert Desruisseaux (Lyon), Michel Richard (Paris), Nicolas Dumont (Paris), Nicolas Blanchet (Paris), Vincent Tibaut (Toulouse) en sont les dignes représentants.

C'est au XVIIIe siècle que le clavecin atteint son apogée en France, principalement à Paris et à Lyon.

Les instruments se caractérisent alors par une caisse plus lourde, en tilleul, en peuplier ou en sapin, avec des éclisses de 15 à 21 mm d'épaisseur. Comme chez les Flamands, la table d'harmonie est ornée d'une rose portant le nom ou les initiales du facteur.

Le clavecin français possède un ou deux claviers et de trois ou quatre registres (un jeu de 4 pieds, deux jeux de 8 pieds et quelquefois un jeu de buffle). Un jeu de luth peut agrémenter également un jeu de 8 pieds.

Nicolas Blanchet, Jean Henry Hemsch, Sébastien Erard comptent parmi les grands facteurs français.
Pascal Taskin met au point le jeu de buffle, à la sonorité plus chaude.

L'évolution de la sonorité des clavecins vers plus de nuances, de subtilité et de raffinement est due à l'habileté des facteurs autant qu'aux exigences d'une impressionnante pléiade de compositeurs. Au début du XVIIIe siècle, on voit paraître des clavecinistes brillants comme Louis Marchand ou François Couperin (1668-1733). Jean-Philippe Rameau (1683-1764) crée un style où les ornements délicats sont remplacés par un vocabulaire nouveau : arpèges, batteries, notes répétées.

Naissances des instruments de musique B23628 Naissances des instruments de musique B15247

Les autres écoles


En Angleterre, les premiers instruments sont appelés « virginales ». La facture anglaise se rapproche longtemps des instruments italiens, puis évolue vers un instrument plus lourd, à deux claviers.

Le plus ancien clavecin connu est celui de Ludovic Theeuwes (1579). En 1769, Schudi brevète un clavecin à pédales qui permet de faire varier l'intensité du son.

L'Allemagne, réputée pour sa facture d'orgue, connaît ausssi sa propre école. Le clavecin allemand le plus ancien date de 1537 et porte la signature de Hans Müller. L'instrument type, de sonorité assez neutre, se prête aux différents styles musicaux. Parmi les compositeurs qui ont écrit pour lui, citons : Dietrich Buxtehude (1637-1707), Georg Philipp Telemannn (1681-1767) et Jean-Sébastien Bach (1665-1750).

Le Renouveau....


Naissances des instruments de musique 23856b Naissances des instruments de musique 21358b

Vers la fin du XVIIIe siècle commence une période de déclin pour le clavecin. L'instrument n'est plus adapté aux nouvelles tendances musicales. Alors que le piano (pianoforte) se développe, les clavecins sont remisés à l'état de mobilier.

A l'occasion de l'Exposition universelle de 1889, Erard et Pleyel présentent des clavecins modernes, construits sur les modèles d'instruments anciens ; le musicien Louis Diemer donne une série de concerts sur une copie faite par Pleyel.

L'instrument le plus emblématique est un clavecin muni d'un jeu de 16 pieds et de pédales construit par Pleyel pour la claveciniste Wanda Landowska. A son initiative, des classes de clavecin se créent dans plusieurs pays d'Europe. Des compositeurs comme Manuel de Falla ou Poulenc recommencent à écrire pour le clavecin.

Des ateliers de facture s'ouvrent à l'étranger, notamment aux Etats- Unis, en Allemagne et en Angleterre ; des instruments sont conçus en kit ou en série. La France, quant à elle, ne suit le mouvement que plus tard : les facteurs restaurent les instruments anciens avant de les copier, en employant toutefois de nouveaux matériaux. En 1966, le Musée de la musique (alors Musée instrumental du Conservatoire) met en place un atelier où sont restaurés les clavecins, à l'initiative de Geneviève Thibault de Chambure, musicologue et collectionneuse.

Les clavecins contemporains sont adaptés aussi bien aux répertoires anciens qu'aux nouvelles compositions.

Aller encore une suite!!!!!! oh oh oh

_________________
Naissances des instruments de musique Pens%e9e

Une pensée pour toi
Revenir en haut Aller en bas
http://chez-cathy-miam.forumactif.fr
Lilas
Elfe du Jardin
Lilas

Nombre de messages : 742
Localisation : Provence
Date d'inscription : 26/02/2005

Naissances des instruments de musique Empty
MessageSujet: Re: Naissances des instruments de musique   Naissances des instruments de musique EmptySam 8 Oct - 22:10

Le Décor


Naissances des instruments de musique B20696 Naissances des instruments de musique B15238

Les décors qui ornent les instruments de musique depuis leur origine ont une fonction esthétique et sociale. Objets de divertissement, les instruments sont regardés autant qu'écoutés. Ils sont un élément du mobilier qui agrémente les salons de la noblesse, suivant le style en vogue.

Le clavecin se prête admirablement aux décors peints parce qu'il offre les larges surfaces de ses éclisses et de son couvercle. Chaque partie est ornementée, plus ou moins richement selon les époques et les pays.


La table d'harmonie reçoit souvent, en Flandres, des peintures à la détrempe représentant des fleurs, des oiseaux, des insectes qui témoignent du commerce des fleurs et des oiseaux exotiques au XVIe siècle à Anvers. En France, la même technique est appelée « peinture en miniature ». Le nom du facteur apparaît fréquemment sur la table d'harmonie, comme élément composant de la rose, ou bien au-dessus du clavier.


Les éclisses et le couvercle portent un décor le plus souvent homogène et varié : du bois naturel ou noirci pour les clavecins français du XVIIIe siècle, aux peintures « faux marbre » des instruments flamands.
Mais l'intérieur du couvercle reste l'emplacement idéal pour des compositions plus grandes et plus élaborées, confiées très souvent à un maître ou un peintre de renom.

Les « décors à la chinoise » sont très en vogue dès la fin du XVIIe siècle, en France, puis en Allemagne et en Angleterre. La Chine et le Japon sont indistinctement associés. Des scènes peintes évoquent la vie quotidienne de ces deux pays sur fond laqué noir et rouge.

Les artistes puisent leur inspiration dans des sources communes. Les scènes musicales antiques et bibliques occupent une place de choix. Le roi David, Apollon, Athéna, les Muses, les anges et les satyres musiciens, Amphion, Orphée, sont leurs sujets préférés. Les paysages, idéalisés, quelquefois fragmentés, sont composés de scènes champêtres, de danses, de motifs floraux, animaliers ou architecturaux. Ces « panneaux » sont quelquefois des copies d'après des œuvres de grands maîtres (Teniers, Breughel le Vieux…), ou des compositions originales.

Les peintres spécialisés qui réalisaient les décors pouvent être soit rattachés à l'atelier, comme c'est le cas de la Guilde de Saint-Luc à Anvers, soit indépendants de la corporation, comme, en France au XVIIIe siècle, Doublet « Peintre et Doreur de clavecins et forte pianos ».

Voili, voilou pour la grande histoire du Clavecin, c'est long mais c'est un vraie chef-d'oeuvre qui est née...

A.P ++++ ki zou

_________________
Naissances des instruments de musique Pens%e9e

Une pensée pour toi
Revenir en haut Aller en bas
http://chez-cathy-miam.forumactif.fr
Lilas
Elfe du Jardin
Lilas

Nombre de messages : 742
Localisation : Provence
Date d'inscription : 26/02/2005

Naissances des instruments de musique Empty
MessageSujet: Re: Naissances des instruments de musique   Naissances des instruments de musique EmptyMer 12 Oct - 22:43

La Flûte


Naissances des instruments de musique Flute2


L'origine de la flûte remonte à la préhistoire.
Au Moyen Age, on utilisa surtout la flûte à bec et c'est seulement à partir du XVIIe siècle que la flûte traversières parisiens, les Hotteterre, commencera à la supplanter.
Mais en 1832, Théobald Böhm, flûtiste de la chapelle royale de Munich, améliore et modifie la flûte de telle sorte qu'on peut parler d'une véritable réinvention.
C'est ainsi notamment que le métal remplace le bois.


La Flûte octobasse (1984)


C'est un Français, Jacques Lefèvre, que l'on doit l'octobasse, une flûte unique au monde, dont le registre s'étend sur deux octaves.
Elle a été présentée pour la premiere fois le 23 mai 1984, au Japon, puis, en novembre, à Paris (IRCAM).

Naissances des instruments de musique Flute3


Si voulez en savoir beaucoup plus cliquer ci-dessous & bonne lecture.... ki zou

http://www.lysalstj.edres74.ac-grenoble.fr/creations/DUBOTSCOSTE/SITE/Pages/flute100.html

_________________
Naissances des instruments de musique Pens%e9e

Une pensée pour toi
Revenir en haut Aller en bas
http://chez-cathy-miam.forumactif.fr
Béa
Rang: Administrateur
Béa

Nombre de messages : 8962
Age : 55
Localisation : Provence
Date d'inscription : 22/02/2005

Naissances des instruments de musique Empty
MessageSujet: Re: Naissances des instruments de musique   Naissances des instruments de musique EmptyMer 12 Oct - 23:17

C'est super! merci Lilas! tu es élue "Super Fouineuse du Web"!!! ye

J'aime beaucoup le son des flûtes! je trouve qu'elles racontent des histoires à chaque note soufflée!
Les musiques celtiques sont très souvent jouées par des flûtes, et je trouve ça envoûtant et léger à la fois...comme le vol d'un papillon! pa

La flûte en bois, dans ton topic, est vraiment magnifique! j'la veuuuuux!!! oh

_________________
Naissances des instruments de musique Mini_380899boutpasmess
Revenir en haut Aller en bas
http://contesduchene.blogspot.com
petits poids
Lutin confirmé
petits poids

Nombre de messages : 158
Localisation : sous le ciel et sur la terre
Date d'inscription : 15/11/2005

Naissances des instruments de musique Empty
MessageSujet: Re: Naissances des instruments de musique   Naissances des instruments de musique EmptyMer 22 Mar - 14:06

J'ai une petite légende quant à l'invention de l'aulos, sorte de flûte grecque.

Athéna entendit les cris et les sons stridents que Méduse produisit en mourrant. Elle les trouva fort jolis et voulu les imiter. Pour cela elle fabriqua un instrument en perçant un roseau. Mais pour en sortir quelque son, il lui fallait souffler avec force. Ses joues s'en trouvaient alors gonflées et, selon elle, son visage défiguré. Elle jeta alors l'aulos.
Plus tard cet instrument fut récupéré par les gens de Dionysos.
Revenir en haut Aller en bas
Béa
Rang: Administrateur
Béa

Nombre de messages : 8962
Age : 55
Localisation : Provence
Date d'inscription : 22/02/2005

Naissances des instruments de musique Empty
MessageSujet: Re: Naissances des instruments de musique   Naissances des instruments de musique EmptyMer 22 Mar - 14:31

ai oh! cette "note" légendaire me plait beaucoup! merci P'tit Poids! pa
il y a des petits détails, comme ça, qui nourrisent les connaissances, juste comme il faut! flo

_________________
Naissances des instruments de musique Mini_380899boutpasmess
Revenir en haut Aller en bas
http://contesduchene.blogspot.com
Contenu sponsorisé




Naissances des instruments de musique Empty
MessageSujet: Re: Naissances des instruments de musique   Naissances des instruments de musique Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Naissances des instruments de musique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour collectionneur instruments de musique "primitif&qu
» Avis de marché - Montluçon (03) - Restauration d'un ensemble d'objets du musee des musiques populaires programme 2012 - Bois, métal, instruments de musique, peintures de chevalet, ... - 7 lots
» Un sujet instruments de musique.
» Ochango....
» instrument de musique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L-J-M :: LE BOSQUET :: Les Roseaux :: Instruments-
Sauter vers: