L-J-M

Contes, Légendes, Traditions, Féerie,Ecriture, Graphisme
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mythologie des Fleurs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Béa
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8962
Age : 53
Localisation : Provence
Date d'inscription : 22/02/2005

MessageSujet: Mythologie des Fleurs.   Ven 6 Avr - 9:48

fe Tout comme la mythologie des Arbres, les Fleurs ont la leur, et pas des moindres!
Voici celle....de la Rose cr

Naissance de la rose

Zéphyr, le vent d’ouest, fut d’abord un vent particulièrement violent et impulsif. C’est plus tard seulement qu’on le considéra comme un vent doux et léger qui amenait la fonte des neiges. Les Grecs le représentaient sous la figure d'un jeune homme ailé au front couvert de violettes et de primevères.
Il aperçut un jour une nymphe d’une très grande beauté et tomba immédiatement amoureux d’elle. Pourquoi attendre ? La saisissant entre ses bras puissants, il l’enleva et la transporta chez lui pour l’épouser. En cadeau de mariage, il lui offrit le pouvoir de contrôler l’éclosion et la floraison des fleurs au printemps.

Il est midi. Pour fuir la chaleur lourde qui écrase les plaines et les champs, Chloris a choisi de se promener dans les bois. Elle aime ces moments de solitude et marche en se laissant bercer par le silence tiède et feutré. L’herbe et la mousse étouffent ses pas. Elle a presque l’impression d’être seule au monde.
Les arbres s’éclaircissent et laissent place à une clairière ronde qu’illumine un soleil éblouissant. Aveuglée, Chloris met une paume en visière pour regarder devant elle.

Un détail retient son attention : quelle est cette forme noire étendue au milieu des tiges jaunes et cassantes ? S’agit-il d’un humain, d’un animal ?
Elle reste immobile et attend. Rien ne se produit.
Elle gagne pas à pas la frontière entre ombre et lumière et appelle doucement : « Psssstttt ». Personne ne lui répond.
Un pas de plus, puis un autre et un autre. La forme horizontale se précise. Elle laisse apparaître le contour d’une épaule et d’un bras. Le cœur battant, Chloris marche de plus en plus vite. Elle arrive près du corps inerte, se penche et découvre le visage d’une femme très pâle, aux yeux clos et aux lèvres décolorées.
Cette femme est une nymphe, comme Chloris. Plus aucun souffle ne fait battre son cœur.
Les yeux inondés de larmes, Chloris s’effondre sur le corps sans vie.
Les larmes qui roulent sur ses joues inondent le sol aride.
Ils forment une mare autour de la silhouette immobile qui retrouve force et vigueur. Une tige se dresse à la verticale, couverte de minuscules feuilles dentelées.

La femme de Zéphyr a fait la seule chose qui était en son pouvoir : redonner vie à la nymphe défunte en la métamorphosant en fleur.
Mais ses cris et ses pleurs ont résonné à travers la clairière. Ils se répercutés d’arbre et arbre et sont montés jusqu’au ciel, chargés d’une telle émotion que dieux et déesses de l’Olympe ont senti une émotion rare les envahir. Que se passait-il sur Terre ? Pourquoi un tel chagrin ?
Aphrodite, déesse de l’amour, arrive la première aux côtés de Chloris. Elle devine ce qui est arrivé et, tendant la main vers la fleur nouvelle, déclare : « Je t’offre la beauté éternelle ».
Dionysos la suit de près. Il pose un index sur le bouton qui s’épanouit lentement. Une goutte se forme au bout du doigt, qui roule dans la corolle maintenant grande ouverte :
— Je t’offre ce nectar, déclare le dieu du vin. Tu en tireras un parfum qui te rendra unique et que toutes t’envieront.

C’est au tour des trois Grâces d’intervenir. Ces déesses, filles de Zeus, personnifient la beauté et l’harmonie. Euphrosyne offre le charme à la rose qui vient de naître. Thalie et Aglaïa y ajoutent l’éclat et la joie.
Reste Apollon, dieu de la lumière. En face de lui, se dresse maintenant la plus belle et la plus odorante des fleurs.
Étendant les mains en avant, il envoie ses rayons dorés sur les pétales veloutés et déclare :
« Je te couronne reine des Fleurs ».


_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://contesduchene.blogspot.com
samantha
DRUIDESSE
avatar

Nombre de messages : 2111
Localisation : sud-est
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: Mythologie des Fleurs.   Sam 7 Avr - 14:31

Je n'aime pas spécialement les roses mais en lisant ton histoire je les vois sous un jour différent, comme dans le livre du petit prince.

fe
Revenir en haut Aller en bas
Béa
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8962
Age : 53
Localisation : Provence
Date d'inscription : 22/02/2005

MessageSujet: Re: Mythologie des Fleurs.   Sam 7 Avr - 15:40

:an: Hi! idem! je les trouve un peu prétencieuses, alors que de plus simples fleurs me font rêver complètement!

mais il est vrai que cette légende.... ki zou

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://contesduchene.blogspot.com
abigail
DRUIDESSE
avatar

Nombre de messages : 2291
Date d'inscription : 05/12/2005

MessageSujet: Re: Mythologie des Fleurs.   Dim 8 Avr - 16:48

de même, ma préférée est la marguerite!

ceci dit, vue comme ça, elle me devient sympathique, la rose!

_________________
je suis un cercle dans un cercle sans commencement ni fin
Revenir en haut Aller en bas
Béa
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8962
Age : 53
Localisation : Provence
Date d'inscription : 22/02/2005

MessageSujet: Re: Mythologie des Fleurs.   Dim 8 Avr - 20:27

Hohoooç alors là, les Fées, en voici une de fleur, qui me fait comprenre l'expression: "être narcissique"! ...hé, les expressions ne sont pas là pour rien!

lisez plutôt: ki

Narcisse

On est bien excusable de tomber amoureux de Narcisse.
Il est beau, beau, beau comme un dieu qu'il n'est pas pourtant.
Puisqu'il est fils de Liriopé, la nymphe bleue que le dieu-fleuve Céphise a un jour emportée dans ses bouillonnants bras,.. Mais dieu qu'il est beau, ce Narcisse là!
Depuis qu'il est enfant, sa route est semée de cœurs brisés.
...Car Narcisse n'aime personne.

Parmi ses amoureuses se trouve la pauvre nymphe Écho.
Écho est muette ,ou presque... Autrefois il faut bien le dire, Echo était une incorrigible bavarde. Une bavarde de génie puisque par ses histoires sans fin elle parvenait à retenir l'attention d'Héra pendant que Zeus s'ébattait gaiement avec les autres nymphes amies d'Echo... Héra s'est cruellement vengée, comme à son habitude: elle a condamné Echo à ne plus pouvoir se servir de sa voix que pour répéter servilement les derniers mots qu'elle entend...

Un jour donc, Echo, follement amoureuse de Narcisse, le suit dans la profondeur de la forêt, dévorée du désir de lui adresser la parole, incapable de lui parler la première... Et Narcisse se perd.
Il se met à crier:
-Holà! y a-t-il quelqu'un ici ?
-Ici! reprend Écho. Ce qui surprend Narcisse car il ne voit personne.
-Viens! crie Narcisse.
-Viens !
-Rejoignons-nous !,
-Rejoignons-nous ! répète Echo qui sort de sa cachette, toute heureuse, et se précipite pour embrasser Narcisse. Mais il la repousse brutalement. Et il s'enfuit.
-Je mourrai plutôt que d'être à toi !
-Être à toi !. implore Echo.

Mais Narcisse dans les vallons abandonnés, se languissant d'amour et se laissant dépérir, au point que seule sa voix subsiste, et si on l'appelle, on l'entend encore tant sa peine est profonde.
Narcisse, lui, poursuit sa carrière cruelle.
Mais un jour, une de celles qu'il a blessées adresse aux dieux
une prière :
-" Que celui-là qui n'aime aucun autre s'éprenne de lui-même ! "
La grande Némésis, déesse de la juste colère, se charge de mener ce vœu à bien.
Un jour, à Thespies, Narcisse voit une source. Elle est claire, argentée et n'a jamais été touchée par des oiseaux, ou des bêtes sauvages, ni même par des branches tombées des arbres.
Un vrai miroir... Comme Narcisse, épuisé de fatigue, se laisse tomber au bord de cette eau, il y aperçoit son image reflétée.

Il commence par essayer de saisir et d'embrasser le beau jeune homme qui lui fait face, mais il se reconnaît lui-même et, transporté d'amour, il reste là, couché, pendant des heures, à regarder l'eau.
Comment supporter à la fois de posséder et de ne pas posséder ?
Miné par le chagrin et tout à la fois fasciné par sa propre image, il ne peut s'en détacher.

Il languit et dépérit, et sait que seule la mort pourra le libérer.
Alors il se plonge un poignard dans la poitrine.
Et quand la mort arrive, et qu'il se dit " Adieu! ", on entend une, voix non loin de lui : " Adieu I' Adieu! " C'est Echo, comme une dernière plainte...

Son sang s'écoule dans la terre, mêlé aux larmes d'Echo et il naît un narcisse blanc à corolle rouge.


..... rien à ajouter! flo

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://contesduchene.blogspot.com
samantha
DRUIDESSE
avatar

Nombre de messages : 2111
Localisation : sud-est
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: Mythologie des Fleurs.   Lun 9 Avr - 22:03

Ce que j'aime au début du printemps c'est de me promener dans les prés, aux abords des manades, et de les voir remplis de narcisses.

Ce mélange de vert, ce blanc coloré (et oui ça existe !), l'odeur qu'il s'en dégage; du plaisir, rien que du plaisir qui éveille tous les sens.

On dit qu'il ne faut pas les ramasser au risque, à la longue, de les voir disparaître.

On y trouve également de jolies petites orchidées, protégées par la décrets, et longeant les ruisseaux des iris sauvages.

Imaginez le bruit de l'air dans les arbrisseaux, les oiseaux que l'on entend au loin ou tout près nichés dans un buisson, les chevaux ou taureaux, le bruissement des rats gondins dans les canaux, l'odeur de la nature, l'explosion des couleurs sous un ciel bleu profond ou gris du temps orageux.

Très triste histoire que celle de Narcisse et d'Echo, mais jolie fleur et très odorante. pa


Revenir en haut Aller en bas
Béa
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8962
Age : 53
Localisation : Provence
Date d'inscription : 22/02/2005

MessageSujet: Re: Mythologie des Fleurs.   Mar 10 Avr - 8:20

...et comme il est magnifique, ton Printemps, Samantha! merci!!!

fe zou

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://contesduchene.blogspot.com
Chrysalide
Grand Elfe du Jardin
avatar

Nombre de messages : 1541
Age : 48
Localisation : ISERE
Date d'inscription : 08/05/2006

MessageSujet: Re: Mythologie des Fleurs.   Mar 10 Avr - 13:09

Aaah !... voici enfin le "Renouveau" ! Quel Plaisir ! flo pa cr :flower:

VIVE LE PRINTEMPS !!!... ye

Merci pour toutes ces jolies choses que vous écrivez mes jolies fées !!!

_________________
Chrysalide
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mythologie des Fleurs.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mythologie des Fleurs.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 6éme Hebdo du fofo (surprise!)
» Les Fleurs du Mal - Baudelaire
» faire des fleurs en chocolat noir !!!
» Fleurs en pâte à sucre
» Pour Vous des fleurs....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L-J-M :: AU VERGER :: L' Herbier-
Sauter vers: