L-J-M

Contes, Légendes, Traditions, Féerie,Ecriture, Graphisme
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Djinns

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Béa
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8962
Age : 53
Localisation : Provence
Date d'inscription : 22/02/2005

MessageSujet: Les Djinns   Mer 12 Avr - 11:05

fe Où donc aurais-je pu classer ces créatures? elles sont la croyance de nombreux peuples autour de Madagascar, par exemple, à Mayotte, ou encore, sachez que notre grand Elficologue les a classé dans l'encyclopédie des Elfes, parmi ceux des Ténèbres!

Les Djinns retrouveront bien des cousins à eux, dans nombreuses autres contrées, mais s'ils peuvent parfois être "bons", ils n'en restent pas moins la terreur des humains, leur pire cauchemer, et colporteur de malheur!

Donc, au risque d'en traumatiser certains et certaines( :an: oc ), leur place se trouve bien dans "Elfirie".
Je vous avez prévenus, hein, ne soyez pas fâchés! les Elfes, il en existe de toutes sortes!!! fatigue

Et pour ouvrir en poésie, ce sujet ténébreux, voici, gardé dans sa véritable structure, le poème de Victor Hugo, sur les Djinns:

Murs, ville
Et port,
Asile
De mort,
Mer grise
Où brise
La brise
Tout dort.
Dans la plaine
Naît un bruit.
C'est l'haleine
De la nuit.
Elle brame
Comme une âme
Qu'une flamme
Toujours suit.
La voix plus haute
Semble un grelot.
D'un nain qui saute
C'est le galop.
Il fuit, s'élance,
Puis en cadence
Sur un pied danse
Au bout d'un flot.
La rumeur approche,
L'écho la redit.
C'est comme la cloche
D'un couvent maudit,
Comme un bruit de foule
Qui tonne et qui roule
Et tantôt s'écroule
Et tantôt grandit.
Dieu! La voix sépulcrale
Des Djinns!... - Quel bruit ils font!
Fuyons sous la spirale
De l'escalier profond!
Déjà s'éteint ma lampe,
Et l'ombre de la rampe..
Qui le long du mur rampe,
Monte jusqu'au plafond.
C'est l'essaim des Djinns qui passe,
Et tourbillonne en sifflant.
Les ifs, que leur vol fracasse,
Craquent comme un pin brûlant.
Leur troupeau lourd et rapide,
Volant dans l'espace vide,
Semble un nuage livide
Qui porte un éclair au flanc.
Ils sont tout près! - Tenons fermée
Cette salle ou nous les narguons
Quel bruit dehors! Hideuse armée
De vampires et de dragons!
La poutre du toit descellée
Ploie ainsi qu'une herbe mouillée,
Et la vieille porte rouillée,
Tremble, à déraciner ses gonds.
Cris de l'enfer! voix qui hurle et qui pleure!
L'horrible essaim, poussé par l'aquillon,
Sans doute, o ciel! s'abat sur ma demeure.
Le mur fléchit sous le noir bataillon.
La maison crie et chancelle penchée,
Et l'on dirait que, du sol arrachée,
Ainsi qu'il chasse une feuille séchée,
Le vent la roule avec leur tourbillon!
Prophète! Si ta main me sauve
De ces impurs démons des soirs,
J'irai prosterner mon front chauve
Devant tes sacrés encensoirs!
Fais que sur ces portes fidèles
Meure leur souffle d'étincelles,
Et qu'en vain l'ongle de leurs ailes
Grince et crie à ces vitraux noirs!
Ils sont passés! - Leur cohorte
S'envole et fuit, et leurs pieds
Cessent de battre ma porte
De leurs coups multipliés.
L'air est plein d'un bruit de chaînes,
Et dans les forêts prochaines
Frissonnent tous les grands chênes,
Sous leur vol de feu pliés!
De leurs ailes lointaines
Le battement décroît.
Si confus dans les plaines,
Si faible, que l'on croit
Ouïr la sauterelle
Crier d'une voix grêle
Ou pétiller la grêle
Sur le plomb d'un vieux toit.
D'étranges syllabes
Nous viennent encor.
Ainsi, des Arabes
Quand sonne le cor,
Un chant sur la grève
Par instants s'élève,
Et l'enfant qui rêve
Fait des rêves d'or.
Les Djinns funèbres,
Fils du trépas,
Dans les ténèbres
Pressent leur pas;
Leur essaim gronde;
Ainsi, profonde,
Murmure une onde
Qu'on ne voit pas.
Ce bruit vague
Qui s'endort,
C'est la vague
Sur le bord;
C'est la plainte
Presque éteinte
D'une sainte
Pour un mort.
On doute
La nuit...
J'écoute: -
Tout fuit,
Tout passe;
L'espace
Efface
Le bruit.


Pourquoi vous en parler aujourd'hui?
j'ai retrouvé ma "prof" de Conte hier, lors de notre Atelier!
Elle revenait de Mayotte, petite ile aux aboirds de Madagascar, pour une tournée de 3 semaines de spectacles Contes.

Elle nous en a rapporté bien de dires, de tableaux, d'odeur même parfois, mais elle nous a dit ceci:
-"là-bas, quand je raconte une histoire avec des Géants, les gens ne connaissent pas!
par contre, leurs "géants" à eux, sont les Djinns!
Ils y croient dur comme fer, et utilisent même la magie pour s'en défaire, s'en protéger."

Il faut vous dire qu'il existe bien la "porte de Djinns", située au fond d'un des lacs, au coeur d'un des 4 volcans qui entourent ces iles.

Et voici ce que nous en raporte notre ami Pierre Dubois:

Originaire du Feu, les Djinns peuvent prendre différentes formes, tailles, selon l'humeur ou selon la sentence qu'il va faire tomber sur l'habitant qui traine sous son passage.
Il peut avoir l'aspect d'une bête monstrueuse, à la fois serpent ailé crachant du feu, ou chien, chat, chameau, rat au long museau.
Parmi ceux qui défilèrent devant Salomon, il y en avait dont la face était tournée vers le dos.
Il y en existe même à deux têtes.

Ils se nourrissent essentiellement des âmes et de sang.

Ils parcourent ciel, terres, déserts, forêts, villes, en quête de victimes, et sèment le malheur, la mort, les pendémies, là où ils passent.

l'aure nom du Djinn est "Jâan"


Voici pour ces Êtres cauchemardesques!
il y en a bien d'autres qui hantent d'autres Terres! je vous les rapporterais tantôt!

Bonne journée à vous, beaux Elfes du Jardin! peur lut zou

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://contesduchene.blogspot.com
abigail
DRUIDESSE
avatar

Nombre de messages : 2291
Date d'inscription : 05/12/2005

MessageSujet: Re: Les Djinns   Mer 12 Avr - 16:03

Je connaissais le Djinn, démon de la tradition orientale, je ne savais pas que leur "influence" s'étendait bien au-delà et de tant de façon! Merci, Béa! On entame un genre de démonologie? Gaffe, ils sont coriaces, les affreux! tis peur

hou

_________________
je suis un cercle dans un cercle sans commencement ni fin
Revenir en haut Aller en bas
Beloved
Elfe du Jardin
avatar

Nombre de messages : 849
Localisation : Provence
Date d'inscription : 01/08/2005

MessageSujet: Re: Les Djinns   Mer 12 Avr - 19:13

Ouh là là c'est vrai qu'ils ont pas l'air commodes ceux là. et je remarque que les êtres imaginaires sont nombreux à être ténébreux wt . Merci Béa pour toutes ces précisions. je ne les connaissais que de nom.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.aceboard.net/index.php?login=15688
Béa
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8962
Age : 53
Localisation : Provence
Date d'inscription : 22/02/2005

MessageSujet: Re: Les Djinns   Jeu 13 Avr - 9:20

Et oui les filles!
ce sont ce qu'on appelle les "Obscurs"! tout droit sortis du monde du Cauchemar!
mais je suis vraiment fascinée par leur "présence" bien vivace encore dans certaine région!...
...un peu comme les korrigans en Bretagne, finalement?!.. oc peur

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://contesduchene.blogspot.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Djinns   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Djinns
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L-J-M :: AU JARDIN :: Arbre de Féerie :: Elfes-
Sauter vers: